AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 trop de soleil, tue le soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Falcon
Yearling constipé ♥


♦ Messages : 80
♦ Inscription : 23/01/2012

MessageSujet: trop de soleil, tue le soleil    Lun 23 Jan - 21:30

    Falcon se promenait pour visiter les lieux, plus il visitait plus il se rendait compte que ces endroits étaient d'une mocheté à vomir. Il ne savait pas où poser son regard et trouver un paysage qui lui plairait, il n'y avait rien de dévasté, de détruit ou d'assez suffisant à son regard. Cela l'ennuyait fortement car posé ses sabots ici étaient très difficile pour l'étalon qui préférait que ses sabots se posent sur du sang, sur des cendres ou tout autre sol détruit.

    Le soleil traversait le feuillage des arbres venant frapper le sol de toute son intensité lumineuse, venant se poser sur la robe de l'étalon le chauffant de ses rayons horribles. Plus il observait, plus ça le dégoutait alors il avançait, espérant trouver plus beau paysage, plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlequin.
Yearling constipé ♥
avatar

♦ Messages : 60
♦ Age : 20
♦ Inscription : 23/01/2012

Feuille de personnage
Notebook:

MessageSujet: Re: trop de soleil, tue le soleil    Lun 23 Jan - 21:47

Le soleil était haut, sa chaleur venait réchauffer le corps de Arlequin qui marchait tranquillement. Il s'était levé paisiblement et avait décidé qu'une bonne promenade ne pouvait lui faire que du bien. Il s'était donc mit en route vers la forêt : Endroit qu'il appréciait beaucoup. Le soleil pouvait passer à travers les branches de magnifiques arbres. Juste assez, ni trop, ni pas assez. Ses sabots clapotaient contre le sol froid, et lui regardait le paysage avec émerveillement. Chaque pas lui prodiguait un plaisir fou, et respirer l'air pur et frais de la forêt était vraiment agréable.

Arlequin se stoppa soudain, quand une odeur familière, et pourtant qu'il n’arrivait pas à reconnaître, lui parvint. Il respira à nouveau cette odeur étrange, et soupira. Ce parfum qu'il semblait connaître ne lui disait rien du tout. De toute manière, il ne connaissait pas beaucoup de gens par ici. Ce devait surement être un ou une inconnue. Il hennit pour signaler sa présence, et resta immobile.

[C'est le rp le plus court de toute ma vie. xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horsesouls.forumgratuit.org/
Falcon
Yearling constipé ♥


♦ Messages : 80
♦ Inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: trop de soleil, tue le soleil    Mar 24 Jan - 19:46

    Que dire sur cet endroit horrible aux yeux du Noir, pas grand-chose, il en avait déjà assez dit. Qu’était-il venu faire ici, il n’y avait rien et encore moins un autre cheval à ennuyer. Le soleil tapait vraiment fort et cela dérangeait beaucoup l’étalon. Faut dire qu’une robe noire, cela n’aidait pas beaucoup le cheval vu que c’était la couleur qui attirait la chaleur. Bien qu’en marchant et en se faisant un chemin parmi les arbres, il eut rapidement un souvenir d’enfance, cela l’étonnait car cela remontait à fort longtemps, il avait même encore du mal à croire qu’il se souvenait encore de cette partie de sa vie où il courrait et sautait comme un lapin avec un autre petit cheval mais rapidement Falcon se rendit compte que ce souvenir était arrivé par l’appel d’une odeur qu’il reconnut assez rapidement. Il n’arrivait pas à croire qu’il était ici, il pensait ne plus le revoir, continuer sa vie de son côté.

    Falcon se dirigeait vers la source de l’odeur assez rapidement, il voulait être sûr que sa tête ne lui faisait pas d’imagination, et qu’il avait toujours un bon odorat en fonction. Mais il avait eu raison, devant lui se dessinait une silhouette qui avançait dans la forêt feuillus, passant d’arbre en arbre. Celle-ci se précisait à chaque pas que faisait le noir et il fut même à quelques mètres de lui quand celui-ci poussa un hennissement et Falcon ne tardait pas à suivre pour se dévoiler. D’un côté, Falcon n’avait peur de rien alors même un hennissement ne serait rien pour lui. Arrivé face à l’autre étalon, il l’observait, analyser chaque centimètre de son corps et effectivement, c’était bel et bien lui.

    - Arlequin, c’est toi ?

    Un petit doute mais Falcon en était sûr, c’était bien ce petit poulain avec qui il jouait avant d’avoir changé de comportement et comme le dit le Noir, d’avoir trouvé son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlequin.
Yearling constipé ♥
avatar

♦ Messages : 60
♦ Age : 20
♦ Inscription : 23/01/2012

Feuille de personnage
Notebook:

MessageSujet: Re: trop de soleil, tue le soleil    Mer 25 Jan - 12:24

Arlequin restait immobile, guettant le moindre mouvement dans la broussaille. Ses oreilles aux aguets étaient dressées sur sa tête, et son encolure relevée laissait apparaître ses puissants muscles. Ses yeux divaguaient entre les arbres, et très bientôt, une masse sombre s'approcha de lui. C'était un étalon au pelage noir comme l'ébène, plus grand que lui, et plus imposant que lui. Son corps musclé venaient bien assurer que c'était un étalon fort, et que mieux valait ne pas le chercher. Pourtant, un je ne sais quoi dans l'allure de ce cheval rappelait à Arlequin des souvenirs d'enfance. Lui qui se sentait si petit à côté de cet étalon, se sentait pourtant comme près d'un proche. Cette odeur ... cette allure ... Arlequin s'immobilisa quand l'étalon prit la parole. Sa voix grave résonnait dans la forêt.

    Arlequin, c'est toi ?


Arlequin écarquilla les yeux. Sa alors ! Il reconnu son ami de toujours, son ami d'enfance : Falcon. C'était lui, il en était sur. Ce pelage noir, cet air ... rebelle, oui, c'était forcement lui. De plus, si Falcon l'avait reconnu, ce ne pouvait être que lui. Il sourit jusqu'au oreilles et secoua sa crinière, heureux.

    Falcon ! Oui, c'est bien moi. Cela fait un sacré bout de temps que je ne t'ai pas vu, que deviens - tu ?


Il sourit, enchanté. Ce vieil ami, jamais il n'aurait cru le revoir un jour. Cela lui faisait vraiment plaisir de voir quelqu'un dont il se sentait très proche. Pourtant, une chose l’intriguait. Falcon n'avait plus cet air de petit poulain tout fou, dans ses yeux luisait quelque chose d'autre. De l'indifférence peut - être, ou même ... de la colère. C'était indéterminable, et Arlequin frissonna. Son ami semblait avoir beaucoup changé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horsesouls.forumgratuit.org/
Falcon
Yearling constipé ♥


♦ Messages : 80
♦ Inscription : 23/01/2012

MessageSujet: Re: trop de soleil, tue le soleil    Jeu 26 Jan - 13:18

    Fixe devant l’autre étalon, Falcon continuait à l’observer, il avait du mal à croire que c’était son ami d’enfance. Son passé faisait qu’il ressentait de la nostalgie mais même s’il était content, rien ne se montrait extérieurement comme si son passé n’avait pas été aussi bien qu’il le dit, si ce cheval n’avait pas d’une grande importance pour lui alors que c’était le seul qui l’avait connu avant d’être comme il est aujourd’hui. Mais Falcon avait trop changé pour revenir en arrière et d’un côté, il ne le voudrait pas mais il ne pourrait pas faire comme s’il ne se rappelait pas de leur délire, de leur bêtise, de leur course, de leur dispute et j’en passe. La plupart ne connaisse pas le Grand Noir mais Falcon n’essaie pas non plus qu’ils le comprennent, il les tue avant qu’il sache quoi que ce soit.

    - Qu’est ce que je deviens, je dois dire que tu devras le découvrir par toi-même, mon petit

    Falcon n’était pas du genre à parler de lui et qu’il savait qu’il avait changé depuis ce jour là, faut dire que quand ils se sont séparés, Falcon a suivi un tout autre chemin que celui qu’a, sûrement suivi Arlequin mais bon, Falcon ne pourra pas le savoir.

    - Et toi, tu es devenu un grand étalon..tu dois en faire tomber des juments à ton passage

    Disait-il simplement, Il avait bien grandi mais Falcon ne le dirais sûrement pas d’un ton méchant même s’il essayait de se contenir. Cela faisait fort longtemps qu’il n’avait plus été « gentil » avec quelqu’un et il ne voulait pas non plus être « méchant » avec son vieil ami d’enfance mais les habitudes bien ancrés sont difficiles à effacer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: trop de soleil, tue le soleil    

Revenir en haut Aller en bas
 
trop de soleil, tue le soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» male Soleil contre femelle soleil
» Soleil Vers
» Pare soleil tracteur
» Hibiscus !!!
» dilemme exposition de balcon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldsmiths Valley :: La Région Verte :: Forêt de feuillus-
Sauter vers: